Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

palestine

AFPS : Réponses de prisonniers

27 Juin 2013 , Rédigé par ZR Publié dans #palestine, #prisonniers, #israel

En lien avec l'article précédent (sur le parrainage de prisonniers politiques palestiniens), certains membres et parrains de l'AFPS France ont reçu des réponses plutôt émouvantes.

"Chère miss A.....

Avant tout, je te remercie pour ta solidarité et tu ne t'imagines pas à quel point ton message m'a rendu heureux ,même si je ne te connais pas .Cette marque de solidarité me fait du bien et atténue mon inquiétude . Je veux te dire que ton message arrive et que je peux te répondre mais le problème est le temps long que prend la réponse . Pour finir,je te remercie à nouveau et espère recevoir encore des messages de ta part et j'espère te voir bientôt à l'extérieur de cet endroit....."

La preuve que les prisonniers reçoivent nos lettres ! Très encourageant :)

Depuis la prison Ramon au sud d’Israël, lettre transmise par l'AFPS Nationale

Depuis la prison Ramon au sud d’Israël, lettre transmise par l'AFPS Nationale

Lire la suite

Agir pour la Palestine à tous les niveaux

26 Février 2013 , Rédigé par ZR Publié dans #Palestine, #prisonnier, #Israel, #colonie, #AFPS, #crimecontrel'humanité

Agir pour la Palestine à tous les niveaux

Samedi 23 février, Arafat Jaradat, un palestinien de 30 ans, est mort suite aux sévices subis lors de son interrogatoire dans deux prisons israéliennes. Cela doit nous interpeller, une fois de plus, sur les conditions de vie des palestiniens et plus précisément sur les conditions de détention dans les geôles israéliennes.

La mort de Jaradat, un crime de guerre, nous impose de reconsidérer notre rôle en tant qu’être humain. Si les puissances occidentales ne s’émeuvent pas de ce crime d’état, il ne doit pas en être de même pour nous. Au contraire, cet évènement doit renforcer notre détermination à agir à tous les niveaux. Bien sûr, le moyen le plus facile est, premièrement, d’en parler autour de soi, toujours et encore, car ce qui se passe en Palestine ne doit pas devenir quelque chose d’habituel, un bruit de fond passé sous silence. Ce conflit est tellement compliqué que certaines personnes se sentent freiner par leur « ignorance » en la matière mais il faut justement dépolitiser le débat, essayer d’oublier le Fatah, le Hamas, le gouvernement israélien pour repenser aux êtres humains, qui vivent quotidiennement cette situation.

Deuxièmement, on peut choisir d’être actif sur le net et gagner en visibilité. D’ailleurs il y aurait une page Facebook "International communities against Israel" que je recommande vivement pour l’information en temps réel, qu’elle donne sur les évènements à Gaza (où la répression et la colonisation est la plus féroce), et qui n'ait pas relayé par les médias occidentaux.

Il ne faut pas avoir peur d’être cyber-actif car face à des états terroristes les réseaux sociaux deviennent nos seuls porte-voix.

Je parle d’état terroriste car c’est bien ce qu’est Israël ! Aujourd’hui, selon Addameer, on compte plus de 4700 prisonniers palestiniens dans les centres de détention israéliens, parmi lesquels des femmes et des enfants ! OUI, car Israël emprisonne aussi des mineurs dont certains n’ont pas eu droit à un procès ou bien ont été jugé par un tribunal militaire. Il faut savoir, qu’à votre niveau, il y a une troisième façon concrète d’être encore plus impliqué. En effet, vous pouvez soutenir les détenus palestiniens pour moins d’1 € par mois. Comment ? En correspondant simplement avec eux pour leur montrer qu’ils ne sont pas seul, et qu’une personne étrangère, habitant à des milliers de kilomètres pense à eux, soutien leur combat et surtout prend le temps de leur écrire. Car ce qui tue le plus, au-delà de l’enfermement, c’est le sentiment de solitude et d’abandon (certain n’ayant aucun droit de visite, notamment les prisonniers gazaouis).

Alors, via l’Association France Palestine (AFPS) vous pouvez décider de parrainer et d’envoyer une fois par mois (ou plus) une lettre, une carte postale ou autre à un prisonnier palestinien.

Ce genre d’action est vraiment très important car c’est aussi un moyen de faire passer un message politique aux geôliers, leur montrer que du courrier arrive de France, du Brésil, d’Algérie, de tous les recoins du monde à destination d’un palestinien emprisonné au fin fond d’Israël. Prouver que nous sommes solidaires et unis pour dénoncer l'injustice.

Si vous êtes arabophone, c’est encore mieux, vous pourrez écrire dans leur langue maternelle et même envoyer de la presse.

L’essentiel étant de faire preuve d'endurance et ne pas abandonner la correspondance car sincèrement c’est très dur de correspondre avec un « fantôme ». Il ne faut pas indiquer son adresse afin que le courrier ne soit pas automatiquement retourné et plus important, les prisonniers n’ont le droit qu’à deux envois par mois pour une destination locale donc il ne faut pas s'attendre à une réponse.

Enfin, il faut retenir que 4700 prisonniers est un chiffre dérisoire quand on voit qu'Israël, maintient une population entière, emprisonnée à ciel ouvert.

Ne restez plus inerte derrière vos écrans, submergé par votre sentiment d'impuissance. Impliquez vous à tous les niveaux et , sachez qu'il y a peut etre un palestinien qui attend la lettre d'un inconnu... votre lettre.

Agir pour la Palestine à tous les niveaux
Lire la suite